Lumière sur l'approche régénératrice en tourisme

Bonjour !Nous vous souhaitons de très Joyeuses Fêtes et une année 2024 rayonnante. Merci de faire partie de notre paysage touristique!

Édito du 19 décembre 2023

La fin d’année est toujours propice à ralentir notre rythme effréné et à se recentrer sur l’essentiel, en prenant soin de nous et de notre entourage. Et si nous en profitions pour adopter cette posture pour nos destinations, et ce, à l’année ? Il s’agirait donc de prendre soin d’elles, de façon plus holistique que l’approche durable. On parle alors de tourisme régénératif, qui vise à régénérer la vitalité des lieux, des populations, des entreprises, des communautés, des systèmes écologiques et d’enrichir les visiteurs. C’est le sujet de notre nouvel article que vous découvrirez ci-dessous !

Prendre soin de nos destinations, c’est également atténuer les effets des changements climatiques sur nos territoires et nos populations, tout en adoptant des mesures d’adaptation. Un large inventaire de l’action climatique a été réalisé récemment et permet de constater des progrès, mais également du long travail qui reste à faire.
Prendre soin de nos destinations, c’est aussi s’assurer que le tourisme génère un bénéfice net et non des dommages négatifs. Une étude de Economist Impact démontre le potentiel de l’industrie touristique pour catalyser les progrès en termes d’équité des genres et de tolérance sociale.

Le tourisme a souvent mauvaise presse, critiqué de toutes parts pour ses effets négatifs. C’est à nous, en tant qu’acteur de cette industrie, de jouer un rôle d’ambassadeur et de démontrer qu’il peut faire partie de la solution face aux enjeux environnementaux et sociaux. Sur ce, l’équipe de TouriScope vous souhaite une bonne lecture et de très Joyeuses Fêtes de fin d’année !

Article original TouriScope

Cérémonie autochtone

Prendre soin de sa destination par l'approche régénératrice

Dans les médias, le tourisme régénératif est souvent présenté d’un point de vue visiteur, dans le sens où celui-ci est invité à « laisser la destination dans un meilleur état qu’à son arrivée ». Mais est-ce uniquement de sa responsabilité de revitaliser nos territoires? Comment les acteurs locaux peuvent agir et adopter une approche régénératrice? Quel est le rôle à jouer par les OGD et que doivent-elles changer dans leurs façons de « gérer » la destination ? Découvrez sans plus attendre notre article à ce sujet, qui, en plus de démystifier ce terme, il propose un cadre de pratique pour les organisations touristiques !

Ailleurs sur le web

Mesure des impacts

Mesure des impacts du tourisme à l'échelle locale

Economist Impact a publié récemment l’étude Destination Always qui évalue l’ensemble des impacts positifs et négatifs du tourisme à l’échelle locale. À partir d’un benchmark de 38 destinations à travers le monde, l’étude a permis d’identifier celles qui bénéficient le plus des avantages économiques tout en générant d’importantes retombées sociales et environnementales.

L’étude a réussi à identifier certains bénéfices reliés à l’afflux de touristes, dont l’amélioration de l’équité entre les sexes et une meilleure tolérance sociale. De plus, malgré la croyance générale que le tourisme augmente le coût de la vie pour la population locale, l’étude démontre que ce n’est généralement pas le cas. En effet, la corrélation entre le nombre de visiteurs et le prix des loyers n’est faite que dans les grandes destinations touristiques.

État des lieux de l'action climatique en tourisme

Le Tourism Panel on Climate Change, un regroupement de 60 experts de plus de 30 pays, a publié une étude qui présente un inventaire des progrès et des lacunes en ce qui concerne l’action climatique en tourisme. Plusieurs dimensions ont été évaluées : atténuation, adaptation, politique et financement. Ils ont pu constater qu’à l’heure actuelle, aucun pays, destination ou secteur d’activité n’a réussi à réduire de manière significative les émissions de gaz à effet de serre reliées au tourisme. Bien qu’il s’agisse d’une responsabilité collective, l’étude met de l’avant l’importance du rôle des politiques touristiques et des programmes d’enseignement en tourisme pour développer un tourisme plus résilient face aux changements climatiques.

Étude de cas: association touristique Thompson Okanagan

Sous la direction visionnaire de son directeur général, la Thompson Okanagan Tourism Association (TOTA) en Colombie-Britannique a adopté depuis plusieurs années une approche de gestion plus holistique. L'association, certifiée Biosphere, est un précurseur et est souvent citée à titre d’exemple inspirant. Cet article présente ses diverses initiatives. On y apprend notamment qu’aucune ressource n’est en charge du développement durable, puisqu’il concerne toute l’équipe et est au cœur de la stratégie de TOTA. Elle a créé un comité interdépartemental qui comprend des représentants des 17 ODD. De plus, l'association fonctionne selon le modèle de « partie prenante », c’est-à-dire qu’elle n’exige plus d’adhésion payante de la part des membres. Apprenez-en plus sur ses pratiques en lisant cet article.

Une carte interactive pour plus de durabilité!

L'Institut Paris a créé une carte interactive avec pour objectif d'accompagner les petites et moyennes entreprises du secteur de l’hébergement touristique et du voyage dans la mise en place de pratiques durables. Plusieurs champs d'actions et solutions y sont explorés et proposés comme l'économie d’énergie et d'eau, la gestion des déchets, l'achat et consommation responsable, la mobilité, la RSE et bien d'autres. Conçu comme une boîte à outils, les actions sont présentées comme suit : - La description et le champ d'application de la pratique - Les étapes opérationnelles à suivre - Les parties prenantes à impliquer - Les aspects économiques à considérer - L’évaluation et le suivi de la pratique - Un niveau de difficulté des pratiques Qu'attendez-vous pour y jeter un coup d'oeil ? ;)

Nos projets

Un plan montagnes pour s'adapter au climat - Tourisme Montérégie

Suite à une demande du ministère du Tourisme du Québec, Tourisme Montérégie a réalisé un diagnostic pour son plan montagnes afin d’orienter les actions de développement touristique dans une perspective de transition vers un tourisme plus durable et responsable, qui bénéficie aux communautés locales. L'équipe de TouriScope fût très heureuse d'accompagner l'ATR dans ce beau projet, en réalisant un état des lieux des six montagnes du territoire, en collectant les besoins des visiteurs ainsi que des acteurs de la région et en organisant un atelier de réflexion avec les organisations présentes sur le territoire. Suite à l'étude, Tourisme Montérégie a lancé un appel de projets pour financer des initiatives favorisant le développement touristique de ces six montagnes !

RESSOURCES
ÉCLAIREZ VOS IDÉES

Impact de la pandémie sur la pratique des activités de plein air des résidents des Maritimes

Résultats d’un sondage réalisé par TouriScope en 2020-2021 - Analyse permettant d'aider les acteurs touristiques des Maritimes dans leur planification 2021-2022.

Lire Plus

Comment valoriser le patrimoine culinaire local ?

Tourisme gourmand : 5 priorités et recommandations issues des bonnes pratiques des destinations rurales réputées pour leur offre de tourisme culinaire.

Lire Plus

Matrice FOAR

En complément d'un FFOM, l’analyse FOAR (Forces, Opportunités, Aspirations, Résultats) permet de se concentrer sur les points positifs et de visualiser le contexte d'une organisation ou d'un projet.

Lire Plus

Lumière sur la créativité et le développement durable

Notre bulletin de veille thématique d'avril 2022 sur la sensibilisation et l'adaptation aux changements climatiques, notamment avec la Fresque du Climat. Ainsi que le lien entre vacances et créativité.

Lire Plus