16
06/2021
AUTHOR
Audrey Ruffaut
IDEAS

Les voyageurs des Maritimes, sensibles au développement durable ?

Read IN FRENCH

Au cours des trois dernières années, plus d’un résident des Maritimes sur quatre a déjà choisi une entreprise touristique avant tout pour son engagement envers l’environnement !

C’est ce que nous révèle un sondage réalisé cet été pour Expérience Acadie auprès de 349 résidents de la Nouvelle-Écosse (52 %), du Nouveau-Brunswick (37 %) et de l’Île-du-Prince-Édouard (11 %).

Pour plus de la moitié des répondants, le tourisme durable, c’est avant tout soutenir des entreprises locales et respecter le mode de vie de la communauté d’accueil. 

Le prix, un facteur décisif

Le prix est à la fois le principal facteur qui influence le choix d’une entreprise touristique (89 %), mais aussi un frein à l’adoption de pratiques responsables en voyage qui sont perçues comme plus dispendieuses (38 %).  

Moins influentes que le prix, les initiatives de développement durable pèsent dans la balance avec près de 7 répondants sur 10 qui affirment qu’elles les influencent assez, voire beaucoup dans leur choix d’un hébergement, restaurant ou attrait. 

Notons aussi qu’une grande majorité des répondants seraient prêts à payer au moins 10 % plus cher pour un séjour plus durable (71 %), notamment pour des produits locaux (78 %) et des activités plus responsables (73 %).

Mesures durables influençant le plus les répondants par pilier dans le choix d’une entreprise touristique (3 questions distinctes)

Près de 6 répondants sur 10 affirment être influencés dans leur choix si une entreprise démontre son implication dans la communauté d’accueil. 

Pour la moitié des répondants, la réduction et le tri des déchets, ainsi que l’achat et l’utilisation de produits locaux sont les mesures durables qui les influencent le plus dans le choix d’une entreprise touristique. De plus, puisqu’un quart des répondants disent être influencés par une certification écoresponsable, pourquoi ne pas pousser la démarche jusque-là ? 

En ce qui concerne le pilier économique, les résultats montrent l’importance accordée à la participation à l’économie locale, que ce soit par la création d’emplois de qualité pour les locaux ou en soutenant le tissu économique de la région. 

Une fois à destination

Les principaux gestes écoresponsables posés lors de leurs séjours des trois dernières années sont les voyages de proximité (54 %) et le soutien aux entreprises locales (53 %). Les restrictions de voyage et les campagnes de soutien aux entreprises impactées par la pandémie de COVID-19 expliquent possiblement ces tendances.

Plus d’un tiers d’entre eux affirment avoir utilisé la mobilité douce à destination (ex. : marche et vélo), et plus d’un répondant sur quatre ont déjà utilisé les transports collectifs ou partagés ou des transports électriques une fois sur place (27 %).

Les activités les plus porteuses

L'adoption de pratiques durables passe aussi par le choix d'activités ayant peu d'impact sur l'environnement ou participant au développement local. 

Les activités douces en plein air telles que la randonnée, l’observation de la nature ou encore la planche à pagaie attirent près de 60 % des répondants. L’agrotourisme et la découverte des produits du terroir semblent être le type d’activités qui intéressent le moins les répondants bien que plus d’un quart d’entre eux souhaiteraient les pratiquer. 

Parmi les activités de tourisme gourmand les plus en vue, on retrouve la visite d’un marché public (62 %) et un repas dans un restaurant qui met à l’honneur les produits locaux (50 %). Les résultats montrent également un fort intérêt à participer à des festival ou événements gourmands ainsi qu’à acheter des produits du terroir. 

Quelles opportunités pour les entreprises ?

L’utilisation de produits locaux en restauration est l’option de tourisme durable qui génère le plus d’enthousiasme de la part des répondants. À l’inverse, la possibilité d’avoir accès à des options de régimes spéciaux (ex. : végétarisme) n’est pas une priorité puisqu’elle arrive dernière dans le classement.

Concernant les principaux freins qui limitent l’adoption de pratiques responsables en voyage, les répondants sont unanimes : le manque d’informations est le principal obstacle. La peur de l’écoblanchiment (grennwashing) est également un obstacle pour plus d’un tiers des répondants. 

Passez à l'action !

Ce sondage démontre que les attentes des visiteurs en matière d’engagement responsable des entreprises sont de plus en plus fortes. Voici quelques recommandations pour y répondre.

Informer et communiquer

Vous faites déjà de nombreux gestes responsables dans votre entreprise ? Informez-en vos clients ! Non seulement ils auront une meilleure connaissance de votre engagement, mais ils pourront aussi se laisser inspirer :

  • Adaptez votre ton à votre type de clientèle en évitant d’être trop moralisateur. Nous vous invitons à lire à ce sujet cet article du Réseau de veille en tourisme;
  • Partagez vos bonnes pratiques sur vos réseaux sociaux;
  • Engagez-vous dans une démarche de certification.

La marque ECONOMIC NUTRITION de l’organisme Shorefast est directement inspirée de l’étiquetage nutritionnel des aliments qui permettent aux consommateurs de prendre des décisions éclairées. Appliquée au secteur touristique, cette marque informe les visiteurs sur l’utilisation faite de ses dépenses et comment il impacte l’économie locale.
Cette marque est actuellement utilisée par leur hôtel Fogo Island Inn.

Image :  Fogo Island

Soutenir et s’engager dans la communauté 

  • Faites des partenariats avec des fournisseurs locaux et affichez-les ! Pourquoi ne pas inscrire la liste de tous les producteurs au dos de votre menu ?  
Ici, on affiche les fournisseurs locaux sur une ardoise au mur. Image : Page Facebook Café L'Innocent
  • Mettez en valeur les savoir-faire de votre région, par exemple en exposant les œuvres ou en accueillant des artistes locaux.      
  • Engagez-vous dans un programme pour favoriser l’emploi de personnes en situation de handicap, de nouveaux arrivants ou encore de personnes issues de groupes minoritaires.
  • Créez des partenariats avec des organismes communautaires de la région : mise en place d’un programme de réduction des déchets alimentaires avec une banque alimentaire, accueil de certains événements communautaires, etc.     

Article rédigé dans le cadre d'une collaboration avec Expérience Acadie.


Other Insights

Building Loyalty: at the heart of the customer experience

Maintaining customers over the long-term is a major challenge for small and medium-sized enterprises. So, why and how to stand out with an effective and attractive loyalty program?

READ MORE

Building a Package Deal, Step-by-Step

Do you want to promote your offerings through a package deal, but don’t know where to start? This article will show you how, from idea creation to evaluation of the results.

READ MORE

How to do a strategic watch without spending the week there

Do you feel overwhelmed by the diversity of sources to follow to stay up to date with tourism news? Follow our advice and you'll feel in control without spending too much time.

READ MORE
16
06/2021
AUTEUR
Audrey Ruffaut
ÉCLAIREZ VOS IDÉES

Les voyageurs des Maritimes, sensibles au développement durable ?

Read IN ENGLISH

Au cours des trois dernières années, plus d’un résident des Maritimes sur quatre a déjà choisi une entreprise touristique avant tout pour son engagement envers l’environnement !

C’est ce que nous révèle un sondage réalisé cet été pour Expérience Acadie auprès de 349 résidents de la Nouvelle-Écosse (52 %), du Nouveau-Brunswick (37 %) et de l’Île-du-Prince-Édouard (11 %).

Pour plus de la moitié des répondants, le tourisme durable, c’est avant tout soutenir des entreprises locales et respecter le mode de vie de la communauté d’accueil. 

Le prix, un facteur décisif

Le prix est à la fois le principal facteur qui influence le choix d’une entreprise touristique (89 %), mais aussi un frein à l’adoption de pratiques responsables en voyage qui sont perçues comme plus dispendieuses (38 %).  

Moins influentes que le prix, les initiatives de développement durable pèsent dans la balance avec près de 7 répondants sur 10 qui affirment qu’elles les influencent assez, voire beaucoup dans leur choix d’un hébergement, restaurant ou attrait. 

Notons aussi qu’une grande majorité des répondants seraient prêts à payer au moins 10 % plus cher pour un séjour plus durable (71 %), notamment pour des produits locaux (78 %) et des activités plus responsables (73 %).

Mesures durables influençant le plus les répondants par pilier dans le choix d’une entreprise touristique (3 questions distinctes)

Près de 6 répondants sur 10 affirment être influencés dans leur choix si une entreprise démontre son implication dans la communauté d’accueil. 

Pour la moitié des répondants, la réduction et le tri des déchets, ainsi que l’achat et l’utilisation de produits locaux sont les mesures durables qui les influencent le plus dans le choix d’une entreprise touristique. De plus, puisqu’un quart des répondants disent être influencés par une certification écoresponsable, pourquoi ne pas pousser la démarche jusque-là ? 

En ce qui concerne le pilier économique, les résultats montrent l’importance accordée à la participation à l’économie locale, que ce soit par la création d’emplois de qualité pour les locaux ou en soutenant le tissu économique de la région. 

Une fois à destination

Les principaux gestes écoresponsables posés lors de leurs séjours des trois dernières années sont les voyages de proximité (54 %) et le soutien aux entreprises locales (53 %). Les restrictions de voyage et les campagnes de soutien aux entreprises impactées par la pandémie de COVID-19 expliquent possiblement ces tendances.

Plus d’un tiers d’entre eux affirment avoir utilisé la mobilité douce à destination (ex. : marche et vélo), et plus d’un répondant sur quatre ont déjà utilisé les transports collectifs ou partagés ou des transports électriques une fois sur place (27 %).

Les activités les plus porteuses

L'adoption de pratiques durables passe aussi par le choix d'activités ayant peu d'impact sur l'environnement ou participant au développement local. 

Les activités douces en plein air telles que la randonnée, l’observation de la nature ou encore la planche à pagaie attirent près de 60 % des répondants. L’agrotourisme et la découverte des produits du terroir semblent être le type d’activités qui intéressent le moins les répondants bien que plus d’un quart d’entre eux souhaiteraient les pratiquer. 

Parmi les activités de tourisme gourmand les plus en vue, on retrouve la visite d’un marché public (62 %) et un repas dans un restaurant qui met à l’honneur les produits locaux (50 %). Les résultats montrent également un fort intérêt à participer à des festival ou événements gourmands ainsi qu’à acheter des produits du terroir. 

Quelles opportunités pour les entreprises ?

L’utilisation de produits locaux en restauration est l’option de tourisme durable qui génère le plus d’enthousiasme de la part des répondants. À l’inverse, la possibilité d’avoir accès à des options de régimes spéciaux (ex. : végétarisme) n’est pas une priorité puisqu’elle arrive dernière dans le classement.

Concernant les principaux freins qui limitent l’adoption de pratiques responsables en voyage, les répondants sont unanimes : le manque d’informations est le principal obstacle. La peur de l’écoblanchiment (grennwashing) est également un obstacle pour plus d’un tiers des répondants. 

Passez à l'action !

Ce sondage démontre que les attentes des visiteurs en matière d’engagement responsable des entreprises sont de plus en plus fortes. Voici quelques recommandations pour y répondre.

Informer et communiquer

Vous faites déjà de nombreux gestes responsables dans votre entreprise ? Informez-en vos clients ! Non seulement ils auront une meilleure connaissance de votre engagement, mais ils pourront aussi se laisser inspirer :

  • Adaptez votre ton à votre type de clientèle en évitant d’être trop moralisateur. Nous vous invitons à lire à ce sujet cet article du Réseau de veille en tourisme;
  • Partagez vos bonnes pratiques sur vos réseaux sociaux;
  • Engagez-vous dans une démarche de certification.

La marque ECONOMIC NUTRITION de l’organisme Shorefast est directement inspirée de l’étiquetage nutritionnel des aliments qui permettent aux consommateurs de prendre des décisions éclairées. Appliquée au secteur touristique, cette marque informe les visiteurs sur l’utilisation faite de ses dépenses et comment il impacte l’économie locale.
Cette marque est actuellement utilisée par leur hôtel Fogo Island Inn.

Image :  Fogo Island

Soutenir et s’engager dans la communauté 

  • Faites des partenariats avec des fournisseurs locaux et affichez-les ! Pourquoi ne pas inscrire la liste de tous les producteurs au dos de votre menu ?  
Ici, on affiche les fournisseurs locaux sur une ardoise au mur. Image : Page Facebook Café L'Innocent
  • Mettez en valeur les savoir-faire de votre région, par exemple en exposant les œuvres ou en accueillant des artistes locaux.      
  • Engagez-vous dans un programme pour favoriser l’emploi de personnes en situation de handicap, de nouveaux arrivants ou encore de personnes issues de groupes minoritaires.
  • Créez des partenariats avec des organismes communautaires de la région : mise en place d’un programme de réduction des déchets alimentaires avec une banque alimentaire, accueil de certains événements communautaires, etc.     

Article rédigé dans le cadre d'une collaboration avec Expérience Acadie.


AUTRES ARTICLES

Canevas du modèle d'affaires durable

Modéliser ses activités de façon responsable

LIRE PLUS

Matrice FFOM

Déconstruire le présent pour mieux construire l’avenir

LIRE PLUS

Matrice FOAR

Analyser avec positivisme

LIRE PLUS