15
10/2020
AUTHOR
Caroline Asselin
IDEAS

Pandémie et tourisme durable: pourquoi et comment faire évoluer votre organisation en 5 étapes

Read IN FRENCH

Le consommateur de 2020 est informé et exigeant. Il s’attend à ce que les entreprises agissent selon ses valeurs personnelles.

Concilier les intérêts économiques d’une organisation touristique avec les intérêts sociaux et environnementaux de sa communauté dans une vision à long terme, c’est ce qu’on appelle le « tourisme durable stratégique ». Et si c’était justement ce qu’il vous fallait pour répondre aux nombreux enjeux exacerbés par la pandémie ? Voici un survol des tendances observées et des conseils pour entamer une démarche de durabilité en 5 étapes au sein de votre organisation.

Enjeux et tendances

Selon un récent rapport du World Travel & Tourism Council, 58 % des consommateurs se soucient davantage de l’environnement maintenant qu’avant la pandémie, et 73 % prêtent attention aux actions des entreprises en la matière. Ainsi, vos clients ne l’expriment peut-être pas toujours directement, mais ils sont de plus en plus interpellés par les pratiques dommageables, et ils attendent de vous des engagements beaucoup plus importants que... le recyclage.

Par ailleurs, la crise sanitaire a révélé à quel point notre système est fragile et d’autres crises en lien avec les changements climatiques surviendront. Dans les derniers mois, les organisations touristiques, déjà vulnérables en raison d’enjeux depuis longtemps observés, ont été confrontées à d’énormes défis urgents. Afin de développer leur résilience, elles doivent se doter d’une vision à long terme ; c’est indispensable.

Les liens entre ces enjeux et la durabilité sont nombreux. Des recherches et des articles récents permettent d’affirmer que le virage est déjà entamé tant chez les consommateurs que chez les opérateurs touristiques. Ces derniers font preuve d’agilité et de créativité (voir le tableau ci-dessous).

Portrait des enjeux et des tendances en matière de tourisme durable stratégique

Liens vers les exemples dans la liste des sources à la fin de l'article.

Un exemple: Sensibiliser les consommateurs à adopter des pratiques écoresponsables permet de réduire les coûts. Les hôtels Nomad en font bénéficier directement leurs clients.

Par où commencer?

À l’heure actuelle, rendre vos activités plus durables n’est peut-être pas une obligation, mais présente certainement de grandes opportunités comme l’a montré le tableau précédent : réduire vos coûts de matières premières et d’énergie, fidéliser vos clients et vos employés, améliorer vos relations et votre réputation auprès de votre communauté, etc.Certaines actions sont assez faciles à réaliser et ne requièrent pas d’investissements financiers importants. Voici en bref quelques conseils pour démarrer.

L’exemple d’un restaurant fictif sera utilisé pour illustrer les étapes, car beaucoup d’hébergement et d’attraits s’y reconnaîtront aussi.

1— Analysez les forces, les faiblesses, les opportunités et les menaces (FFOM)

Cet exercice permet d’y voir plus clair.

Il s’agit d’abord de lister les forces et les faiblesses qui sont propres à votre organisation. Déterminez ce que vous faites déjà de bien et constitue peut-être un avantage stratégique, mais également ce que vous devriez améliorer. Pensez aussi aux freins à l’action pour vos faiblesses. Pour ce qui est des opportunités et des menaces, elles découlent du contexte dans lequel vous évoluez. Incluez dans votre réflexion les impacts de nature sociale et environnementale de vos activités ainsi que les problématiques exacerbées parla pandémie.

En matière de bonnes pratiques, les critères d’évaluation des organismes de certification environnementale spécifiques au tourisme sont de bonnes sources d’information. Consultez le répertoire Ecolabel index pour les trouver.

Exemple d’un restaurant fictif

2— Choisissez les enjeux sur lesquels vous voulez agir  

Pour aborder la durabilité de vos activités de façon stratégique, choisissez des enjeux sociaux et environnementaux qui vous affectent directement ou indirectement. Vous créerez des bénéfices à la fois pour vous, vos clients et votre communauté. D’après le texte de Porter et Kramer (2007), les enjeux peuvent être classés selon les trois catégories suivantes :

●     Les enjeux génériques : peu d’impact.
●     Les enjeux liés aux activités de l’organisation : impact direct.
●     Les enjeux liés à l’environnement d’affaires : impact indirect.

Exemple d’un restaurant fictif

3— Générez des idées et évaluez-les

Basez-vous sur les résultats des deux exercices précédents pour passer en mode brainstorming. Impliquez vos employés dans la démarche : ils peuvent apporter une perspective intéressante pour cet exercice tout comme le précédent.

En tenant compte de vos priorités et de votre contexte, catégorisez les idées. La matrice des bénéfices (ou impacts) par rapport à la faisabilité, soit l’effort nécessaire(en temps et en argent) est un bon outil. Pensez aux répercussions sur vos affaires et aux bénéfices pour votre communauté. Priorisez les projets à fort impact, faciles à réaliser.

Exemple d’un restaurant fictif

 4— Élaborez un plan d’action

Ensuite, élaborez votre plan d’action qui doit comporter les éléments suivants pour chaque projet :

●     le ou les responsables;
●     les tâches à accomplir et les livrables;
●     un échéancier;
●     des indicateurs de performance mesurables.

Désigner un responsable ou créer un comité vous permettra de déléguer certaines tâches. Cependant, le soutien et l’implication des dirigeants ou des propriétaires sont essentiels à la réussite de toute démarche.

Afin de favoriser la mobilisation, il est recommandé de mener à bien au moins un projet à l’intérieur d’un mois, un autre au bout de trois mois et un de plus grande envergure au terme d’une année.

5— Communiquez

Pour que votre démarche de durabilité porte fruits (ex. : améliorer votre réputation localement, attirer de nouveaux clients, etc.), vous devez la faire connaître, y compris vos progrès réels. Cependant, il est essentiel de rester humble et transparent, pour éviter que vos initiatives ne soient perçues comme du greenwashing.

Un exemple concret

Le traiteur Avec Plaisirs se soucie de son impact environnemental depuis sa fondation en 2001.C’est grâce à une approche pas à pas que l’entreprise a fait grandir chaque année son engagement citoyen et responsable dans sa gestion. Depuis le choix d’offrir seulement du café biologique, la démarche a progressé pour inclure la compensation avec Planetair de ses émissions de GES associés à la livraison, ainsi que le remplacement des boîtes-repas traditionnelles par de nouvelles entièrement recyclables et compostables. Cette approche a permis de vaincre les réticences des employés. Pour les dirigeants, les coûts supplémentaires de certains projets sont compensés par des bénéfices tangibles :de nouveaux clients fidèles et une visibilité supplémentaire. Lire les pages 21 à 25 de l’étude de cas sur la responsabilité sociétale de l’entreprise.

Pour aller plus loin sur le sujet, voici une sélection de nos articles:
3 stratégies pour mieux faire connaître vos pratiques et vos offres durables
Les voyageurs d'aujourd'hui sont à la recherche d'offres durables, mais manquent souvent d'information. Voici 3 stratégies : adopter un positionnement clair, forfaitiser l'offre et obtenir une certification.

Le climat change, et vous?
Adoption de nouveaux modèles de gestion, diversification de l’offre et soutien à l’innovation… autant de stratégies inspirantes pour composer avec les nouvelles réalités liées aux changements climatiques.

Article rédigé dans le cadre d'une collaboration avec Expérience Acadie.

Sources:

Image à la une : Rawpixels.com

●      « All ecolabels in Canada on tourism »,The Ecolabel Index, 2020.
●     Barry, Claudine, « Profiter de la crise pour réinventer la ville et le tourisme », Réseau de veille en tourisme, 10 août 2020.
●     « Blanchons — L'incidence des changements climatiques »,Hôtels Accents - Château Madelinot, 2020.
●     « Nos projets « En marche »; projet d'insertion socio-professionnelle »,Coopérative de la Vallée du Bras-du-Nord, 2020.
●     Larose, Isabelle, « Tourisme aux îles de la Madeleine : les deux revers de la médaille », Radio-Canada, 1er octobre 2020.
●     Morissette, Nathaëlle, « Agrotourisme : un été chaud en ventes et en visites », La Presse, 24 août 2020.
●     « On personnalise et on fait baisser le prix de son séjour », NomadHotels, 2020.
●     « Péninsule acadienne : nouvelle campagne marketing automnale », Acadie Nouvelle, 13 septembre 2020.
●     « Recruter, attirer, retenir personnel grâce au développement durable : Rêve-t-on en couleur ? », PMEDurable 02, 29 janvier 2020.
●      « Short food supply chains for promoting local food on local markets », United Nations Industrial Development Organization, 2020.
●      Porter, Michael E., et Mark R. Kramer. The link between competitive advantage and corporate social responsibility,Harvard Business Review, 2007.
●      « To Recovery &Beyond: Future of Travel & Tourism in the Wake of COVID-19 », World Travel & Tourism Council, septembre 2020.
●     Turcotte, Marie-France, et coll.« Comprendre la Responsabilité sociétale de l’entreprise et AGIR sur les bases de la norme ISO 26000 », Étude de cas Avec Plaisirs, Organisation internationale de la francophonie, p. 21-25.

 

Other Insights

3 strategies to raise awareness of your sustainable practices and offers

Travellers are adopting increasingly green behaviour and expect similar changes from tourism businesses.

READ MORE

The Rise of Authentic Experiences

This summary presents managerial-type information about the Authentic Experiencer. It was designed as a practical tool dedicated to Quebec tourism managers.

READ MORE

The ABC of a seduction operation with residents

Staycation, or “locatourism”, does not date from the pandemic, but is a trend that has been growing in importance for several years. 

READ MORE
15
10/2020
AUTEUR
Caroline Asselin
ÉCLAIREZ VOS IDÉES

Pandémie et tourisme durable: pourquoi et comment faire évoluer votre organisation en 5 étapes

Read IN ENGLISH

Le consommateur de 2020 est informé et exigeant. Il s’attend à ce que les entreprises agissent selon ses valeurs personnelles.

Concilier les intérêts économiques d’une organisation touristique avec les intérêts sociaux et environnementaux de sa communauté dans une vision à long terme, c’est ce qu’on appelle le « tourisme durable stratégique ». Et si c’était justement ce qu’il vous fallait pour répondre aux nombreux enjeux exacerbés par la pandémie ? Voici un survol des tendances observées et des conseils pour entamer une démarche de durabilité en 5 étapes au sein de votre organisation.

Enjeux et tendances

Selon un récent rapport du World Travel & Tourism Council, 58 % des consommateurs se soucient davantage de l’environnement maintenant qu’avant la pandémie, et 73 % prêtent attention aux actions des entreprises en la matière. Ainsi, vos clients ne l’expriment peut-être pas toujours directement, mais ils sont de plus en plus interpellés par les pratiques dommageables, et ils attendent de vous des engagements beaucoup plus importants que... le recyclage.

Par ailleurs, la crise sanitaire a révélé à quel point notre système est fragile et d’autres crises en lien avec les changements climatiques surviendront. Dans les derniers mois, les organisations touristiques, déjà vulnérables en raison d’enjeux depuis longtemps observés, ont été confrontées à d’énormes défis urgents. Afin de développer leur résilience, elles doivent se doter d’une vision à long terme ; c’est indispensable.

Les liens entre ces enjeux et la durabilité sont nombreux. Des recherches et des articles récents permettent d’affirmer que le virage est déjà entamé tant chez les consommateurs que chez les opérateurs touristiques. Ces derniers font preuve d’agilité et de créativité (voir le tableau ci-dessous).

Portrait des enjeux et des tendances en matière de tourisme durable stratégique

Liens vers les exemples dans la liste des sources à la fin de l'article.

Un exemple: Sensibiliser les consommateurs à adopter des pratiques écoresponsables permet de réduire les coûts. Les hôtels Nomad en font bénéficier directement leurs clients.

Par où commencer?

À l’heure actuelle, rendre vos activités plus durables n’est peut-être pas une obligation, mais présente certainement de grandes opportunités comme l’a montré le tableau précédent : réduire vos coûts de matières premières et d’énergie, fidéliser vos clients et vos employés, améliorer vos relations et votre réputation auprès de votre communauté, etc.Certaines actions sont assez faciles à réaliser et ne requièrent pas d’investissements financiers importants. Voici en bref quelques conseils pour démarrer.

L’exemple d’un restaurant fictif sera utilisé pour illustrer les étapes, car beaucoup d’hébergement et d’attraits s’y reconnaîtront aussi.

1— Analysez les forces, les faiblesses, les opportunités et les menaces (FFOM)

Cet exercice permet d’y voir plus clair.

Il s’agit d’abord de lister les forces et les faiblesses qui sont propres à votre organisation. Déterminez ce que vous faites déjà de bien et constitue peut-être un avantage stratégique, mais également ce que vous devriez améliorer. Pensez aussi aux freins à l’action pour vos faiblesses. Pour ce qui est des opportunités et des menaces, elles découlent du contexte dans lequel vous évoluez. Incluez dans votre réflexion les impacts de nature sociale et environnementale de vos activités ainsi que les problématiques exacerbées parla pandémie.

En matière de bonnes pratiques, les critères d’évaluation des organismes de certification environnementale spécifiques au tourisme sont de bonnes sources d’information. Consultez le répertoire Ecolabel index pour les trouver.

Exemple d’un restaurant fictif

2— Choisissez les enjeux sur lesquels vous voulez agir  

Pour aborder la durabilité de vos activités de façon stratégique, choisissez des enjeux sociaux et environnementaux qui vous affectent directement ou indirectement. Vous créerez des bénéfices à la fois pour vous, vos clients et votre communauté. D’après le texte de Porter et Kramer (2007), les enjeux peuvent être classés selon les trois catégories suivantes :

●     Les enjeux génériques : peu d’impact.
●     Les enjeux liés aux activités de l’organisation : impact direct.
●     Les enjeux liés à l’environnement d’affaires : impact indirect.

Exemple d’un restaurant fictif

3— Générez des idées et évaluez-les

Basez-vous sur les résultats des deux exercices précédents pour passer en mode brainstorming. Impliquez vos employés dans la démarche : ils peuvent apporter une perspective intéressante pour cet exercice tout comme le précédent.

En tenant compte de vos priorités et de votre contexte, catégorisez les idées. La matrice des bénéfices (ou impacts) par rapport à la faisabilité, soit l’effort nécessaire(en temps et en argent) est un bon outil. Pensez aux répercussions sur vos affaires et aux bénéfices pour votre communauté. Priorisez les projets à fort impact, faciles à réaliser.

Exemple d’un restaurant fictif

 4— Élaborez un plan d’action

Ensuite, élaborez votre plan d’action qui doit comporter les éléments suivants pour chaque projet :

●     le ou les responsables;
●     les tâches à accomplir et les livrables;
●     un échéancier;
●     des indicateurs de performance mesurables.

Désigner un responsable ou créer un comité vous permettra de déléguer certaines tâches. Cependant, le soutien et l’implication des dirigeants ou des propriétaires sont essentiels à la réussite de toute démarche.

Afin de favoriser la mobilisation, il est recommandé de mener à bien au moins un projet à l’intérieur d’un mois, un autre au bout de trois mois et un de plus grande envergure au terme d’une année.

5— Communiquez

Pour que votre démarche de durabilité porte fruits (ex. : améliorer votre réputation localement, attirer de nouveaux clients, etc.), vous devez la faire connaître, y compris vos progrès réels. Cependant, il est essentiel de rester humble et transparent, pour éviter que vos initiatives ne soient perçues comme du greenwashing.

Un exemple concret

Le traiteur Avec Plaisirs se soucie de son impact environnemental depuis sa fondation en 2001.C’est grâce à une approche pas à pas que l’entreprise a fait grandir chaque année son engagement citoyen et responsable dans sa gestion. Depuis le choix d’offrir seulement du café biologique, la démarche a progressé pour inclure la compensation avec Planetair de ses émissions de GES associés à la livraison, ainsi que le remplacement des boîtes-repas traditionnelles par de nouvelles entièrement recyclables et compostables. Cette approche a permis de vaincre les réticences des employés. Pour les dirigeants, les coûts supplémentaires de certains projets sont compensés par des bénéfices tangibles :de nouveaux clients fidèles et une visibilité supplémentaire. Lire les pages 21 à 25 de l’étude de cas sur la responsabilité sociétale de l’entreprise.

Pour aller plus loin sur le sujet, voici une sélection de nos articles:
3 stratégies pour mieux faire connaître vos pratiques et vos offres durables
Les voyageurs d'aujourd'hui sont à la recherche d'offres durables, mais manquent souvent d'information. Voici 3 stratégies : adopter un positionnement clair, forfaitiser l'offre et obtenir une certification.

Le climat change, et vous?
Adoption de nouveaux modèles de gestion, diversification de l’offre et soutien à l’innovation… autant de stratégies inspirantes pour composer avec les nouvelles réalités liées aux changements climatiques.

Article rédigé dans le cadre d'une collaboration avec Expérience Acadie.

Sources:

Image à la une : Rawpixels.com

●      « All ecolabels in Canada on tourism »,The Ecolabel Index, 2020.
●     Barry, Claudine, « Profiter de la crise pour réinventer la ville et le tourisme », Réseau de veille en tourisme, 10 août 2020.
●     « Blanchons — L'incidence des changements climatiques »,Hôtels Accents - Château Madelinot, 2020.
●     « Nos projets « En marche »; projet d'insertion socio-professionnelle »,Coopérative de la Vallée du Bras-du-Nord, 2020.
●     Larose, Isabelle, « Tourisme aux îles de la Madeleine : les deux revers de la médaille », Radio-Canada, 1er octobre 2020.
●     Morissette, Nathaëlle, « Agrotourisme : un été chaud en ventes et en visites », La Presse, 24 août 2020.
●     « On personnalise et on fait baisser le prix de son séjour », NomadHotels, 2020.
●     « Péninsule acadienne : nouvelle campagne marketing automnale », Acadie Nouvelle, 13 septembre 2020.
●     « Recruter, attirer, retenir personnel grâce au développement durable : Rêve-t-on en couleur ? », PMEDurable 02, 29 janvier 2020.
●      « Short food supply chains for promoting local food on local markets », United Nations Industrial Development Organization, 2020.
●      Porter, Michael E., et Mark R. Kramer. The link between competitive advantage and corporate social responsibility,Harvard Business Review, 2007.
●      « To Recovery &Beyond: Future of Travel & Tourism in the Wake of COVID-19 », World Travel & Tourism Council, septembre 2020.
●     Turcotte, Marie-France, et coll.« Comprendre la Responsabilité sociétale de l’entreprise et AGIR sur les bases de la norme ISO 26000 », Étude de cas Avec Plaisirs, Organisation internationale de la francophonie, p. 21-25.

 

AUTRES ARTICLES

6 conseils marketing simples pour rebondir en temps de pandémie

Voici 6 conseils marketing pour se préparer à une saison touristique hivernale inédite et à l’année 2021, où nos habitudes seront probablement encore chamboulées.

LIRE PLUS

L’ABC d’une opération séduction auprès des résidents

Le staycation, ou locatourisme, ne date pas de la pandémie, mais constitue une tendance qui gagne en importance depuis plusieurs années.

LIRE PLUS

Les intentions de voyage 2020 des résidents des Maritimes

TouriScope a réalisé un sondage en ligne à la mi-juillet, dans le cadre d'une collaboration avec Expérience Acadie et partage ses résultats afin d'aider les acteurs touristiques des Maritimes dans leur planification.

LIRE PLUS